( 30 juillet, 2009 )

Coucher du soleil

J’ai l’âme fatiguée de trop travailler
Mais non jamais de regarder
D’un œil léger
Cette beauté

Le coucher
La fin, avant la nouveauté

Ce coucher du soleil
Qui raisonne comme une merveille

Merveille que l’on oubli
Malgré une certaine envie
Merveille que l’on oubli
Mais serait-ce pour la vie?

Je prie pour que non
Et non sans raison

Puisque c’est la beauté des choses
Qui me procure overdose
Et comme le besoin de ma dose
Je suis face à elle en osmose

Beauté de coucher
Soleil rêvé 


 

 

Pas de commentaires à “ Coucher du soleil ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|