( 22 octobre, 2009 )

UN

** **** 

Depuis l’autre soir, grâce à toi, je vois les choses différemment, je vois les gens qui m’entourent d’un autre œil. 

Je te voue un culte sans précédent. Et j’avoue ne pas comprendre ce qu’il m’arrive… Je pense à toi, beaucoup plus que raisonnable. J’aime à t’imaginer près de moi, confidente et amante, d’un jour ou de toujours qui sait… ça me plais. 

Ton odeur, ton parfum, m’a fait frémir aujourd’hui, tu n’étais pas la pourtant…

Les traits si parfaits de ton visage angélique me manquent. 

Quand reviens-tu ? 

Quand voudras-tu me voir ? 

Moi je n’ose pas. Tu me fuis, je ne comprends pas… 

Peut-être que si, mais je ne veux pas… 

Quand te reverrais-je ** **** 

Attendre ton regard, ton visage, ton sourire, ton odeur ne m’est plus supportable. 

Je t’ai dans la tête comme personne.

** **** quand te reverrais-je ? 

 

Pas de commentaires à “ UN ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

«    »
|